Blog mode, beauté, lifestyle, et tout et tout…

Menu & Search

JE NE SUIS PAS BLACK. JE SUIS NOIRE.

06/02/2017

On vit à une époque où les gens disent black plutôt que noir, alors que cela veut littéralement dire la même chose. Plus ça va, plus je constate qu’à chaque fois que quelqu’un utilise ce terme pour désigner les personnes de ma couleur de peau en conversant avec moi, ça vient me titiller l’oreille jusqu’à me piquer dans le coeur. Mais pourquoi on choisit de dire black ? Pourquoi ça paraît tabou de dire noir ? Oui! Parce que c’est l’impression que cela donne. Je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à avoir ce sentiment… Alors j’ai décidé d’écrire cet article non pas pour faire une polémique, faire le buzz ou alimenter les discours racistes ou anti-racistes, non pas pour convaincre ! Mais seulement pour expliquer pourquoi ça devient dérangeant. Et, surtout que par ma petite voix on puisse prendre conscience de ce qui peut, peut être, poser problème. Tu verras que c’est juste un plus pour nous aider à vivre mieux ensemble dans ce magnifique pays !

Pour y avoir bien réfléchi et avoir déjà évoqué le sujet dans un groupe whatsapp composé d’un sublime camaïeux de femmes noires, on se rend compte qu’il y a 2 groupes : ceux qui disent « black » par simple effet de mode et ceux qui le disent tout simplement pour ne pas avoir à dire « noir ».

Là, en me lisant tu es en train de te demander si effectivement tu dis « black » ou « noir ». Si tu réalises que tu dis effectivement « black », ta première réaction est probablement de te dire que je dis n’importe quoi. Tu ne ressens carrément pas de gène à dire « elle est noire ». Tu dis « black », tu ne sais pas pourquoi tu dis « black », mais tu dis « black un point c’est tout ». Pfff ! Encore une qui se sent persécutée avec ses histoires de noir, blanc, etc. bla…bla…bla… ! »

Et bien non ! Je te le répète ce n’est pas du tout ça. Maintenant, pose-toi deux secondes et prends une petite discussion avec toi-même. Il n’y a que toi. Personne ne te jugera puisqu’il n’y a que toi. Et, si tu es honnêtes envers toi-même, tu peux effectivement te rendre compte que ça te gêne de dire « noir » notamment lorsque tu discutes avec une personne de peau noire. Ok ! C’est bon tu as fait ton constat !? Ne t’inquiète pas tout va bien. Justement, continue à me lire car je t’explique pourquoi tu peux…tu dois ! …Te sentir libre de dire « noir » lorsque tu désignes un noir (je n’ose compter le nombre de fois que j’ai écrit « noir » argh ! Normalement si tu es bien dans le cas, tu dois te sentir mal à l’aise à chaque fois que tu le lis !…Un Noir !…Ah ! Tu vois !lol)

Si tu n’as pas fait ce constat et estimes que ce n’est pas une histoire de gêne, lis quand même pour savoir ce que cela peut générer chez les personnes qui partagent mon sentiment.

Si tu assumes complètement et estimes que tu nous rends service, à nous les noirs en ne nous désignant pas comme tels (ou encore mieux : que tu te rends service à toi-même !). Ou même plus !…Que tu prends ça comme une forme de respect…Le cas est encore plus grave. Je t’invite alors à poursuivre la lecture pour essayer de comprendre pourquoi tu fais fausse route.

Si tu crois que cela n’a rien à voir avec l’effet de mode, le respect ou le sentiment de gêne, ben…euuuh…Ben lis quand même tiens !

Et par contre, si tu es noir et utilise ce terme par simple effet de mode, et bien sache que cela peut conforter ceux qui le disent par gêne ou par « respect », dans le fait que c’est normal d’utiliser un moyen détourner de dire « noir ». Tu me diras que toi cela ne te gêne pas. Ok. Il est évident que ce sentiment que j’expose n’est pas forcément partagé par toute la communauté noire. Mais je t’invite au moins à essayer de comprendre pourquoi cela me gêne, et à te poser une question : Est-ce que lorsque tu parles à tes parents, tu dis « on est black ? » Si non. Pourquoi le faire après avoir franchi la porte ?

Pour rappel, Black n’est que la traduction du mot noir en anglais! La signification reste la même. Comme ici on parle français, autant dire « noir » non ?A moins de vouloir édulcorer…Mais dans quelle utilité ? Ca sert à qui ? Haaaa ! A toi ! Ca te gêne ! Et bien sache que quand tu fais ça, tu instaures un malaise. Mais tu ne t’en rendras jamais compte sur le moment, puisque tu penses bien faire. Au final, je suis gênée que tu sois gêné, que je sois potentiellement heurtée. C’est aussi simple que ça. Sauf que dans le cas que j’évoque, tu n’es pas noir et la personne concernée, c’est moi !

A ce moment on me donne l’impression que dire noir c’est mal. Comme si ça donnait à ta phrase un ton péjoratif. Comme si cela pouvait être irrespectueux. Je ne me sens en aucun cas insultée. Car c’est ce que je suis. C’est comme ça que le monde à voulu qu’on qualifie les personnes dont la couleur de peau est noire à marron claire, même très claire. Laissez le café au lait pour les enfants! Au passage…Dans le dictionnaire on définit « noir » comme tel: se dit des personnes qui ont une pigmentation foncée de la peau (mouais). On trouve aussi: Qui est bien bronzé : Il est revenu noir de ses vacance (ce qui me fait sourire)Ca ne veut pas dire « sale noir » en tout cas. Alors pourquoi on est plusieurs à avoir l’impression que ça devient tabou. Pourquoi me donner l’impression que ça me vexerait ? C’est comme si on niait ce que je suis. Après c’est peut être aussi cette utilisation à outrance qui peut nous laisser faire ce genre de déductions.

On peut croire que c’est une façon d’éviter que l’on se sente pointés du doigt, les gens de ma communauté et moi. Mais on se rend compte du coup que ça facilite la main à certains pour nous caricaturer en disant « black ». Comme ce qu’on a pu voir dans Enquête Exclusive lorsqu’ils disent que Château d’eau c’est « Les champs Elysées blacks ». J’avais commencé à écrire cet article bien avant ça, mais pour le coup ils m’ont donné de quoi illustrer mes propos. Je ne comprends pas qu’un magazine qui se veut « sérieux » puisse lui aussi employer cette expression. C’est complètement banalisé et il ne le faut surtout pas si ça aide à « amenuir » des énormités (haha !)

Je ne juge pas. En réfléchissant, je me suis aperçue que moi-même j’avais tendance à dire « rebeu » pour ne pas avoir à dire arabe. Comme si je les pointais du doigts et que tout de suite en disant « Je crois que son copain est arabe » ça semblerait discriminant…Le terme arabe qui lui, est d’ailleurs très vaste et réducteur à la fois. Et je ne veux pas du tout être « discriminante » moi ! Je ne suis pas raciste moi ! C’est bon si justement je ne suis pas raciste, il n’y a aucune raison que cela soit ce qu’on entende. Donc maintenant, je dis magrébin, africain, asiatique, noir, blanc…De toutes façons il n’y a pas d’autre expression pour éviter de dire blanc…Et du coup ça me permet de me faire ma propre analyse et comprendre ce qui pousse les autres à vouloir édulcorer.

Si tu es noir est que cela te gêne que l’on te désigne comme noir ! Explique-moi.

Pour ceux qui seraient tentés de dire « tu n’es pas noire, t’es métissée, t’es café au lait,… » je vous vois venir. Ce serait aussi raciste que de me dire que je suis nègre, mais bon ce n’est surtout pas le débat. Car tout simplement, quelque soit ma nuance de noir, aux yeux du monde, si demain il fallait faire un tri en 2 option, je suis NOIRE ! D’ailleurs quand il s’agit de subir le racisme, la question ne se pose pas, on me juge au même titre qu’un noir plus foncé de peau.

Voilà c’est tout ce que j’avais envie d’exprimer à ce sujet. Je ne veux pas aller plus loin. J’espère que j’ai pu vous faire comprendre où se situe le malaise, et pourquoi c’en est un. Cela en sachant que la première étape est de savoir admettre dans quelle catégorie on se place.

Enfin je vais finir avec une dernière réflexion qui me vient en tête, là, pendant que j’écris. Si c’est gênant pour certaines personnes de dire le mot « noir » en français et qu’ils préfèrent employer l’expression « black », je me demande comment ils vont faire pour le dire dans un pays anglophone lol. « Ah ! Mais ce sera pas pareil dans un pays anglophone… » Ha ben si ce n’est pas pareil c’est qu’il y a vraiment des questions à se poser. Mais finalement tu me diras… Tout ça c’est probablement dû à l’indignation de certains noirs quand Johnny Hallyday chante : « noir c’est noir…Il n’y a plus d’espoir »…Alors que cela reste une métaphore pour illustrer un simple spleen…Hé ouais ! Le serpent qui se mord la queue…Heureusement qu’il n’avait pas remplacé noir par black car là pour le coup on ne saurait plus sur quoi débattre…

Article Tags
muggen
Related article
PORTER DU VINYLE AVEC DES FORMES SANS FAIRE SCANDALE

PORTER DU VINYLE AVEC DES FORMES SANS FAIRE SCANDALE

Hello les choupinous! Aujourd’hui je propose un look que j’aime…

MON LOOK FUN DE RENTRÉE (ENFIN DANS L’IDEE QUOI!)

MON LOOK FUN DE RENTRÉE (ENFIN DANS L’IDEE QUOI!)

Hello les choupinous! Pour ce post d’après vacances, je fais…

LOOK D’ÉTÉ (BODY IN PROGRESS) // MON PREMIER TATOUAGE…

LOOK D’ÉTÉ (BODY IN PROGRESS) // MON PREMIER TATOUAGE…

Hello les choupinous! Je profite de vous présenter ce petit…

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Type your search keyword, and press enter to search